INFO-NÉGO 4

INFO-NÉGO

Pourquoi faut-il être présent à l’Assemblée générale spéciale (AGS) du 12 décembre?

Le Bureau de direction de l’ABPPUM a demandé la conciliation le 12 octobre. Le ministre du Travail a accepté et a nommé un conciliateur, Monsieur Drew Simpson.  La première rencontre entre les parties et le conciliateur aura lieu le 7 décembre. Deux autres rencontres sont prévues, au besoin, les 13 et 14 décembre. Le processus de conciliation risque d’être court, car un seul point est à discuter : la parité salariale. Cependant, tout un monde sépare les deux parties :

L’employeur veut imposer les coûts associés au régime de retraite, renouvelé le premier janvier 2014, dans le calcul

 

L’ABPPUM exige que l’on respecte la lettre d’entente « S » de notre convention collective, signée la même année, selon  laquelle les deux parties acceptent que la négociation de la parité salariale se fasse sur la seule question des écarts de salaire entre les professeures et professeurs de l’Université de Moncton et celles et ceux des universités anglophones de la province.

 

Les membres ont tout intérêt à se présenter à l’AGS du 12 décembre:

  • afin de comprendre les enjeux actuels de la négociation, ainsi que les actions qui doivent être prises advenant un échec du processus de conciliation;
  • afin d’appuyer le comité de négociation;
  • afin que le comité de négociation et le Bureau de direction puissent entendre les opinions des membres de l’ABPPUM;
  • afin de faire valoir, par leur présence en grand nombre, la conviction de nos attentes : la concrétisation de la parité salariale.

Les enjeux de la parité salariale :

  • la parité salariale est un principe accepté par l’Université de Moncton depuis 2000. Il a fallu une grève de 35 jours pour faire reconnaître le principe de la parité salariale par l’employeur. Seize ans plus tard, on doit encore le justifier;
  • les gains récents obtenus par les universités de langue anglaise sur le plan salarial sont significatifs : les professeures et professeurs de l’Université du Nouveau-Brunswick (AUNBT) ont négocié une augmentation de 1,8% par année pour la durée de leur convention; la Mount Allison Faculty Association (MAFA) votera dans les prochains jours pour accepter l’offre de l’employeur et la Faculty Association de Saint-Thomas University (FAUST) a accepté 3,45% pour les trois prochaines années;
  • nos dernières négociations ont donné une augmentation salariale de 2% en 2014 et de 0% en 2015;
  • l’écart des salaires entre les professeures et professeurs de l’Université de Moncton et celles et ceux des autres universités au Nouveau-Brunswick est maintenant de 5,9% et il continue à s’élargir.

 

VENEZ EN GRAND NOMBRE À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SPÉCIALE DU 12 DÉCEMBRE

13 H30, 163 JACQUELINE-BOUCHARD

Un seul point est à l’ordre du jour :

l’état des négociations en vue de réaliser la parité salariale avec les professeures et professeurs des trois universités de langue anglaise de la province.